Florence/Rome 2015

Dimanche 25 janvier

Quel réveil matinal ! À 5h, les yeux encore plein de sommeil, notre petit groupe s’est réuni à l’aéroport d’Orly. Les formalités d’embarquement faites, nous avons pu monter à bord d’un avion bien vide qui nous a mené jusqu’à Pise. De là quelques minutes de bus et nous arrivons à bon port.

Le David devant la SeigneurieÀ 10h30, les bagages étaient déposés et notre journée pouvait vraiment commencer. D’abord, il a fallu apprendre à découvrir la ville. Un petit périple dans le quartier du marché nous a permis de gagner tranquillement la piazza San Lorenzo et la place de la Cathédrale. Lieu central de la vie florentine, Santa Maria del Fiore domine de son dôme toute la cité et ses marbres polychromes ont enthousiasmé beaucoup d’élèves. Cependant, en prévision, d’une après-midi très chargée, il a été urgent de penser à chercher un lieu où se restaurer, cette première excursion dans le centre-ville a été un moment privilégié pour appréhender les grandes richesses de Florence en comité plus restreint et agréable.Le palazzo vecchio vu des OfficesÀ 13h, nous nous sommes retrouvés pour la visite des galeries de l’Academia. David, les esclaves du tombeau de Jules II, la pietà de Palestrina et le sublime saint Matthieu ont été la première confrontation avec l’œuvre de Michel-Ange. La perfection physique du David renforce le contraste avec les autres productions, le non-finito du maître ne s’en saisit que mieux. Les efforts des figures pour s’extraire de leur gangue de pierre soulignent la grandeur du travail de l’artiste et montrent aussi l’esprit sourd de la matière. Comment rester insensible devant l’expression d’un tel génie ? Nos élèves ont pour beaucoup été saisis par la beauté sculpturale de David. Ses mains, la subtilité du rendu des veines, ont vite été remarquées, quant aux pièces inachevées, elles ont suscité d’abord beaucoup de questions, puis un étonnement et enfin, une fois mieux saisie, elles ont reçu l’admiration qu’elles méritent. L’art de la Renaissance ne se laisse pas forcément percevoir au premier coup d’œil.Le groupe sur la piazza della SignoriaAvant de gagner les Offices, nous avons prolongé notre découverte de Florence. Avant tout, devant le couvent San Marco, nous avons évoqué les œuvres de Fra Angelico et les heures sombres de la république sous la domination tyrannique du frère Savonarole. Puis, gagnant le chevet de Santa Maria del Fiore, nous avons pu voir une œuvre peu connue, et peu visible avouons-le de Michel-Ange. Les habitants l’ont surnommé la « cage des grillons ». Il s’agit d’une partie du revêtement de la partie transitionnelle du dôme de Brunelleschi. Et d’un bon pas nous avons gagné la piazza della Signoria. La loggia dei Lanzi et le Persée de Benvenuto Cellini, les œuvres de Donatello, la copie du David constituent la garde d’honneur du palazzo vecchio, centre du pouvoir communal.

Il fallait maintenant nous attaquer à la galerie des Offices. Cet immense musée riche de centaines de chefs-d’œuvre ne peut guère être vraiment visité en si peu de temps. Nous nous sommes donc concentrés sur quelques-unes des toiles les plus emblématiques. Le Printemps et la Naissance de Vénus mais aussi et surtout le Tondo Doni, une des rares peintures réalisées par Michel-Ange. Après Léonard, Raphaël, et Caravage, nous avons pu bénéficier d’un très beau coucher de soleil sur l’Arno, plaisir moins intellectuel mais tout aussi beau !

Quelle journée ! Fatigués et repus de peintures, nous sommes rentrés à l’hôtel pour profiter d’une soirée plus reposante bien méritée. 

Avant le départ

Plus que quelques heures avant le départ. C'est maintenant ou jamais qu'il faut faire le point !

Le temps s'annonce relativement clément durant nos quelques jours en Italie, il n'est cependant pas interdit d'avoir un parapluie dans ses bagages, car les prévisions météo se trompent parfois. Quoiqu'il en soit, il est plus que conseiller d'emporter des vétements chauds qui protégent du vent souvent glaçant.

Il est impératif d'avoir dans ses valises de quoi prendre des notes (papiers, support, crayons) et pour ceux qui le souhaitent un appareil photo. Pour la visite de la Sixtine, si certains d'entre vous ont un petite paire de jumelles, cela peut s'avérer utile pour mieux profiter des détails de la voûte.

Durant le séjour, les cours continuent à leur rythme normal au lycée. Il vous appartiendra de rattraper tout le travail fait durant votre absence. La présence au voyage ne constitue en aucun cas une excuse pour ne pas faire vos devoirs.

Le rendez-vous est fixé demain matin à 4h50 à l'aéroport d'Orly - Sud, niveau 1, départ, devant la porte K.

Enfin, nous vous rappelons qu'il s'agit d'un voyage scolaire et non de vacances anticipées. 

A l'aéroport

Le poids maximal des bagages à emporter est 20 kg en soute et un seul bagage à main en cabine (50x40X20 cm, poignées et roues comprises).

Quelques règles s'imposent:

  • Indiquez lisiblement vos nom et adresse à l'intérieur et à l'extérieur de vos bagages. Il est conseillé d'apposer sur chacun d'eux un signe distinctif (autocollant, ruban…) pour les repérer plus facilement  à l'arrivée.
  • Ne transportez pas d'objets de valeur dans vos bagages de soute.
  • Gardez vos traitements médicaux et ordonnances avec vous.
  • Emballez soigneusement tout objet fragile.
  • N'acceptez aucun bagage ou colis d'un tiers, quel qu'en soit le motif.
  • Ne laissez jamais vos bagages sans surveillance, même durant un court instant, ils deviendraient suspects et seraient détruits.
  • Signalez aux agents de l'aéroport tout bagage ou colis abandonné

Pour les bagages de cabine :

Voici une liste non exhaustive des objets interdits en cabine : 

  • Les armes à feu et imitations.
  • Les appareils à effet paralysant tels que le gaz lacrymogène.
  • Les instruments tranchants comme les couteaux ou les ciseaux dont la lame dépasse 6cm.
  • Les outils de travail tels que les perceuses ou les scies.
  • Les objets contondants (batte de base-ball, planche à roulette, bâtons divers…).
  • Les substances explosives ou incendiaires et imitations telles que les feux d'artifice ou les fumigènes.
  • Les liquides, aérosols, gels et pâtes dans des contenants de plus de 100 ml (boissons, eau minérale, soupes, parfums, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, dentifrice, savons liquides, déodorants…).  

Réunion pour le voyage

Hier soir, jeudi 15 janvier, a eu lieu la réunion d'information pour le voyage en Italie. Nous avons présenté le programme et donné des renseignements quant aux horaires et lieux de rendez-vous.

Une feuille résumant ces précisions a été distribuée et peut être envoyée par simple demande via le formulaire de contact du site.

Le voyage est maintenu

Suite aux récents événements qui ont ensanglanté la capitale, le doute planait sur le maintien de notre voyage. La décision est tombée cette après-midi : il est maintenu.

Nous partons bien le dimanche 25 janvier pour Florence et Rome.

Jeudi21NovembreSemaine 47 | Présence de MarieUDernier quartier