Rome 2017

Vendredi 20 janvier

Photo du groupe à la Galerie BorghèseNous avons eu beaucoup de chance pour ce dernier jour : le soleil et des températures clémentes étaient au rendez-vous. Les valises bouclées, le petit déjeuner pris, nous étions prêts pour notre dernière escapade romaine.

C’est d’abord à l’église Sainte-Marie-du-Peuple que nous nous sommes arrêtés. Le lieu est riche de très nombreuses œuvres d’art. Une chapelle réalisée par Raphaël, une autre ornée de fresques de Pinturicchio, et la plus belle, qui est décorée de deux toiles de Caravage. La Crucifixion de Pierre et la Vocation de Paul sont deux chefs-d’œuvre importants dans la carrière du peintre. Ils témoignent à leur tour de l’influence fondamentale de Michel-Ange dans le développement de l’art à Rome au XVIIe siècle. En effet, Michelangelo Merisi cherche perpétuellement à se mesurer à son illustre homonyme du siècle précédent et multiplie les citations dans ses propres œuvres. Dans les toiles de la chapelle Cerasi, le peintre s’est simplement contenté de modifier l’aspect des corps pour conserver la pause inventée par Michel-Ange à la chapelle Pauline du Vatican.

Les derniers moments de libertéAprès ce dernier édifice religieux, nous sommes partis à l’assaut du Pincio, le grand parc public du nord de Rome. Au cœur de ce poumon vert se trouve la célèbre Galerie Borghèse qui rassemble les collections de la famille princière constituées à partir du fonds du cardinal Scipion Borghèse. De Bernin à Canova en passant par Raphaël et Titien, les chefs-d’œuvre sont innombrables. Le Rapt de Proserpine et l’Apollon et Daphné du Bernin ont beaucoup impressionné nos élèves. La beauté, l’élégance et la sensualité de ces œuvres ne peuvent laisser indifférent et personne ne s’est laissé tromper. La Madone des Palefreniers du Caravage et l’Amour sacré et l’Amour profane du Titien ont été, pour les peintures, celles qui ont suscité le plus d’attention et d’émotion. Les deux heures de visite ont été bien remplies et chacun a pu se repaître de beauté avant de rentrer à Paris.Jeter sa pièce dans la fontaine de Trévi

De retour sur la place d’Espagne, nous nous sommes séparés pour notre dernier déjeuner. Certains voulaient en profiter pour sacrifier une nouvelle fois aux rites de Rome. Une pièce dans la fontaine de Trévi pour être sûr de revenir, une glace, un café ou simplement pouvoir apprécier pleinement la beauté des couleurs de la ville sous ce fabuleux soleil de janvier, chacun a pu choisir ce qu’il voulait faire pour jouir pleinement de ces derniers instants avant le retour.

À 17h, le bus nous attendait pour nous conduire à l’aéroport et après un vol légèrement retardé nous avons pu regagner nos pénates. Aujourd’hui, la vie quotidienne a repris son cours et les élèves vont vite retrouver le chemin des salles de classe. Les organisateurs espèrent qu’ils garderont d’excellents souvenirs de ces quelques journées et qu’ils voudront retourner approfondir la découverte des merveilles de la Ville éternelle.

À bientôt pour d’autres aventures !

Mardi17SeptembreSemaine 38 | RenaudPGibbeuse décroissante